Le Cercle Guimard

Fontes – 1re partie

dossier_fontes-1Notre intention est de dresser à terme un catalogue le plus complet possible des fontes d’Hector Guimard et surtout d’en examiner les conditions de création, de diffusion et d’utilisation. Cette étude sera elle-même incluse au sein d’une réflexion plus vaste sur l’utilisation par Guimard des matériaux architecturaux.

Dans un premier temps, nous présentons les modèles de fontes produites par trois fonderies : Durenne, Le Val d’Osne et Bigot-Renaux.

Plutôt que de classer chronologiquement les fontes — ce qui pouvait souvent s’avérer délicat — nous avons en effet choisi de les présenter par fonderie, puis par chantier. Cette méthode présente l’avantage de regrouper d’importants ensembles.

Ainsi toutes les fontes conçues pour le Castel Béranger (1895-1898) ont été éditées par Durenne, à l’exception des chéneaux et des tuyaux de descente.
Toutes celles du Métropolitain (1900-1903) ont été confiées par Guimard et la CMP au Val d’Osne, là aussi à l’exception des chéneaux et des tuyaux de descente. Ces derniers éléments sont demandés à la troisième fonderie, Bigot-Renaux, dont il constituent la spécialité et à qui Guimard demandera encore d’autres modèles de chéneaux. À l’exception, peut-être, de quelques modèles reproduits sur le catalogue de Bigot-Renaux, toutes les fontes de ce premier répertoire ont un caractère exclusif, c’est à dire à l’usage des seules constructions de Guimard. Nous ajoutons à ce premier répertoire plusieurs fontes restées, à ce jour, de fondeur inconnu.

Très différent sera le second répertoire, consacré aux fontes produites par la seule fonderie Leclerc de Saint-Dizier qui, à l’exception des fontes exclusives destinées à la Salle Humbert de Romans (1898-1901), va tenter avec Guimard la diffusion sur catalogues, à partir de 1909, d’un important corpus de fontes architecturales, de jardins et de sépultures.

Pour consulter le document en ligne :

Mis à jour le 23 septembre 2013 :

http://fr.calameo.com/read/000320452617ef9200cf4

Vous pouvez également télécharger ce dossier (pictogrammes en haut à droite de la page ci-dessus – obligation de s’enregistrer sur Calaméo). Attention, celui-ci contient un grand nombre d’illustrations, il pèse donc 35 Mo.

 

Historique des évolutions du document :

Répertoire fontes 1.4. Modifications par rapport au répertoire 1.3

Fontes Val-d’Osne pour le métro

Nouvelles fontes

V- 5 l. Porte-enseigne supérieur cintré du portique d’un entourage à écussons, pour une trémie d’une largeur de 1,80 m avec arches V-3b & V-4b, à Strasbourg Saint-Denis.

V-65b. Pilier gauche du portail du pavillon Étoile technique, façade antérieure. Version allongée de V-65a.

V-66b. Pilier droit du portail du pavillon Étoile technique, façade antérieure. Version allongée de V-66a.

Suppression du numéro V-89.

 

 

Répertoire fontes 1.3. Modifications par rapport au répertoire 1.2

Fontes Val-d’Osne pour le métro

Suppression des numéros V-72 à V-82 (en céramique est non en fonte).

 

Fontes d’origine inconnue

Nouvelle fonte

I-10. Ornement de chéneau au Châlet Blanc et à la Villa à Eaubonne.

 

 

Répertoire fontes 1.2. Modifications par rapport au répertoire 1.1

 

Fontes Durenne

Nouvelle fonte

D-21. Cheminée du Castel Henriette et du cabinet de travail de Guimard au Castel Béranger.

 

Fontes Val-d’Osne pour le métro

Nouvelles fontes

V-3b et V-4b. Arches recourbées destinées aux trémies étroite (1,80 m).

V-90a, V-90b, V-90c, V-90d. Traverses entre les panneaux de lave et les vitrages des édicules A ou B.

V-91. Pièce fixée à la face intérieure de V41 et V42, recevant les traverses V90.

Photographies de la RATP des fontes démontées de l’édicule B.

Photographie de V-86, parclose supérieure des vitrages ayant appartenu à l’un des  trois pavillons.

 

Fontes Bigot-Renaux

Nouvelles fontes

B-21. Jardinière murale du Castel Val, petit modèle.

B-22, B-23, B-24. Jardinière murale du Castel Val en trois éléments.

Changements de référence

B(?)-21a, B(?)-21b, B(?)-21c deviennent B(?)-25a, B(?)-25b, B(?)-25c

Photographies du tuyau de descente B-5a.

 

Fontes d’origine inconnue

Suppression du poteau I-7

I-8 devient I-7, I-9 devient I-8, I-10 devient I-9